Vendredi 15 décembre 2017
Facebook Google Plus Tweeter
Vendredi 15 décembre 2017

La restauration rapide découvre le financement participatif

Crowdfunding restauration rapide leboncommerce.fr caisse tactile vidéosurveillance

La restauration rapide découvre le financement participatif ou Crowdfunding

Tout droit venu des États-Unis, le crowdfunding ou financement collaboratif est en plein boom. Initialement lancé pour porter des projets culturels et artistiques via des plateformes de dons, cet accompagnement participatif miroir l’esprit de communauté 2.0 irrigue aujourd’hui le monde des startups créatives et fait ses premiers pas en restauration rapide.

Quel est le point commun entre le fast-good PUR ETC à Strasbourg et Paris, le food-truck lorientais Where is Tom ou le Follybun’s lyonnais, le petit snack montpelliérain sans gluten La Coutinelle ou le concept parisien de popcorn My Crazy pop…  Tous ont fait appel en partie à ce nouveau mode de financement citoyen et collaboratif, appelé crowdfunding (CF) ou littéralement financement par la foule (*).  L’idée est de s’appuyer sur Internet et les réseaux sociaux pour mobiliser une communauté et financier un projet via une plateforme spécialisée de mise en relation entre des particuliers et des porteurs de projet (il en existe une soixantaine dont les plus actives KissKissBankBank (KKBB), Ulule, My Major Company, Anaxago, Wiseed…). A l’origine, il s’agissait simplement de soutenir des initiatives culturelles  mais le système s’est nettement ouvert depuis deux ans à l’entrepreneuriat individuel. Soit pour réunir un complément de trésorerie ou se constituer un fonds de roulement pour se lancer soit pour lever de l’argent et constituer un capital (**). « Le financement participatif connaît un vrai succès car il répond aux carences du système financier traditionnel en s’appuyant sur la confiance mutuelle et l’intelligence collective», explique Vincent Ricordeau, co-fondateur de KKBB qui a déjà collecté près de 25 M€ depuis sa création en 2007 et aidé au financement de 4000 projets dont une vingtaine de food-trucks. Pour Mathieu Maire du Poset, DG adjoint de Ulule, la plateforme concurrente « les projets en phase d’amorçage sont difficilement financés par les banques car il n’y a pas d’actif sur lequel elles peuvent se garantir. C’est pourquoi le crowdfunding connaît un vrai succès chez les entrepreneurs ».

3 grands modèles

Le terme Crowdfunding recouvre 3 modèles de financement participatif (en dehors du don classique) : le don avec contrepartie, le prêt solidaire et l’investissement en capital.  Premier cas de figure: les contributeurs font un don (à partir de 5€)  avec une contrepartie « récompense » qui n’est jamais financière mais peut-être un service, un repas par exemple dans la restauration… Le second est le prêt avec un retour financier correspondant à une forme de taux d’intérêt remboursé en plus du numéraire. Et enfin l’Equity crowdfunding, le financement participatif en capital qui correspond à acquisition de titres avec un intéressement aux futurs bénéfices. Pour l’heure, la plus grande partie des l’initiatives listée dans notre branche relève du format « récompense » avec… lire la suite dans le dernier France Snacking ou en ligne

Mots clés : restauration rapide , financement participatif , food trucks , fast-food , crowfunding
Source : http://www.snacking.fr/news-1995-La-restauration-rapide-decouvre-le-financement-participatif-ou-Crowdfunding.php

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>